Lycée Ying Yang

Pensionnat en guerre pour créatures fantastiques. A vous de jouer !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grey Foster Harrinson

Aller en bas 
AuteurMessage
Grey Foster Harrinson
Fantome
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Grey Foster Harrinson   Mar 27 Oct - 15:37

Je me nomme Grey Foster Harrinson et j’ai environ 1200 ans. Mais j’ai gardé l’apparence physique de l’âge auquel je suis mort, c'est-à-dire 19 ans.
Au cas où vous ne l’auriez pas compris, je suis un fantôme. Un vrai de vrai, tout ce qu’il a de plus réel. Mais je vous rassure, je n’ai rien d’effrayant.
Si je suis ici, c’est pour faire une classe de terminale. C’est la classe que normalement, à l’âge où je suis mort, aurait dû être (si seulement elle avait existé en l’an 867)

_______________________________________________________________

Je vais commencer par me décrire. Je suis mort à dix-neuf ans et, ayant gardé mon apparence, je suis plutôt jeune. J’ai de beaux cheveux noirs qui prennent une couleur bleue foncée à la lumière du soleil.
J’ai des yeux bleus. Vous voulez en savoir plus sur mes yeux ? He he he. Je n’aime pas le dire mais ils ne reflètent rien. Comment vous expliquez ça plus facilement… Disons que si vous me regardez droit dans les yeux, vous ne verrez rien, néant, le vide totale. C’est un des inconvénients d’être un fantôme.
Je suis plutôt grand. Un bon mètre quatre-vingt-six. A mon époque, j’étais considéré comme un géant mais avec le temps, l’espèce humaine à évolué et me voilà comme une personne ayant une taille normale, non pas que cela me déplaise.
Je m’habille de façon moderne. Franchement, je ne me vois absolument pas me balader en armure. Quoi ? Vous ne saviez pas que les fantômes pouvaient changer de vêtements ? Au moins je vous ai appris une chose. Nous pouvons nous habiller de la manière que nous voulons. Il nous suffit juste de claquer des doigts et pouf. Comme par magie.

_______________________________________________________________

Mon caractère ? Je n’ai pas grand-chose à vous dire sur ce point. Je suis plutôt noble d’esprit, mais seulement face à des races que je juge digne. Après tout, je suis l’alpha et l’oméga*. Je règne et je décide. Je pense que vous avez compris, je suis d’une arrogance sans limite. Mais j’ai appris à me tenir, je vous rassure.
J’aime regarder les gens de haut. J’y prends un plaisir immense. Après tout, que pourrait-il essayer de faire ? Me tuer ? Je n’aurai qu’à disparaître et réapparaitre juste après pour le tuer. He he he. C’est vraiment merveilleux d’être un fantôme.
Vous voulez savoir ce que j’aime ? Réponse directe, la musique classique. Je pourrai en écouter pendant des heures, des jours, sans m’en lasser. Les symphonies de Mozart… Qu’y a-t-il de mieux en ce monde ? J’aime aussi la race des vampires. Noble, digne, méritant le respect, tout comme celle des démons, qui est sanguinaire et sans pitié.
Ce que je déteste ? Les humains, les elfes, les anges… Toutes ces races qui nous ont chassés, détruit et cela, pendants des siècles.
Je hais aussi le fer… La seule et unique chose qui peut nous détruire. Mais qu’importe, d’ici quelques millénaire, cette chose n’existera plus alors je n’ai plus à m’en faire.
J’ai presque oublié de vous le dire… Je suis fou… Totalement et complètement fou. Mais chut, je suis le seul à le savoir. La folie peut prendre le dessus, le temps que je ne m’en prends qu’à des humains, des elfes ou des anges, je m’en fous.

________________________________________________________________

Mon histoire ? Vous voulez que je vous raconte comment je suis mort ? Je vais vous raconter comment j’ai vécu**.
Je suis né en l’an 848, dans une famille de noble anglaise. A cette époque, l’église avait tout pouvoir. Jusqu’à l’âge de sept ans, tout ce passait bien. Mais ma mère fut emportée par la peste. Ce fut en grand choc pour moi. Pendant les années qui suivirent, je fus comme un zombie. Mangeant, ne parlant presque pas. Ce fut le pire moment de ma vie. Enfin, je le crus. Vers mes quatorze ans, mon père parti à la guerre et il y mourût.
A cette époque, la guerre était chose courante et qu’un membre de la famille meurent l’était aussi.
Ma famille étant une famille noble, notre fortune me permis de vivre seul (seul est égal à entouré de serviteurs) et à l’âge de seize ans, j’entrai chez les chevaliers saints, à l’église. Je donnai à l’église toute la fortune de la famille Harrinson, cinquante mille pièces d’or. Autant vous dire que celle-ci en fut heureuse.
Je pense que les trois années qui suivirent furent les meilleures de ma vie. Être un chevalier saint de l’église, un chasseur d’hérétique. Il faut dire que j’étais loin d’être un saint. Quand j’ôtai la vie des hérétiques, j’y prenais un plaisir immense. Mais les meilleures choses ont une fin…
L’année où j’eus mes dix-neuf ans, mon escouade tomba dans une embuscade d’hérétique et nous mourûmes tous. Je fus tellement écœuré de mourir de cette façon… Ceci fut certainement la cause de ma renaissance en tant que spectre…

Maintenant, laissez-moi vous contez la seconde histoire de ma vie. Ou devrais-je dire de ma non-vie.

Quand j’ouvris les yeux pour la première fois, je crus d’abords que j’avais survécus à cette attaque mes voir mon corps sans vie, couchait dans mon sang m’en dissuada. Si j’avais pu vomir, je l’aurais fait.
Je voyais, autour de mon corps et de ceux de mes compagnons, hérétiques se réjouir et rire de leur victoire…
Je poussai un hurlement de désespoir. J’étais mort, je ne pouvais absolument rien faire… Enfin, sur le moment, c’est ce que je croyais…
Et ainsi, le mois passèrent… J’errais, sans but, à la recherche d’autres âmes en peines… C’est à peu près à cette époque je découvris que nous, fantômes, pouvions nous téléporter.
Ainsi, je commençais à prendre goût à cette nouvelle vie.
Quelques décennies plus tard, j’appris à me faire voir des mortels, à pouvoir toucher et prendre ce qui m’entourait… A partir de ce jour, je commençai à m’amuser comme un fou. Je faisais peur au gens en déplaçant des objets sans qu’ils ne puissent me voir ni me toucher. Ainsi les siècles passèrent et se succédèrent.
Je rencontrai d’autres fantômes par-ci par-là. Tous étaient amicaux et heureux de rencontrer d’autres personnes de leurs espèces. Tous ensembles, nous formèrent une sorte de famille (constitué de plus d’une trentaine de personnes, certes, mais une famille quand même). Nous étions heureux mais le bonheur n’est jamais éternel. Tout d’abord, ce fut les humains qui furent une chasse au fantôme, peu des notre furent tué. Seulement trois. Ce ne fut pas tellement dramatique.
Ce qui fut dramatique fut notre contre-attaque. Il ne nous fallut que cinq minutes pour tuer ces chasseurs de fantômes. Ils étaient une vingtaine, mais essayez d’arrêter une trentaine de fantômes enragés et nous en reparlerons. Malheureusement, sur le coup, nous ne pensèrent absolument pas à leur demander comment ils avaient réussi à nous débusquer et comment ils surent la manière de nous (re)tuer.
Alors que nous rentrions chez nous, satisfait d’avoir vengé nos trois camarades, ce furent les anges, qui, mécontents de nos crimes débarquèrent et nous massacrèrent. Ils n’étaient que cinq mais tuèrent plus d’une vingtaine des nôtres sans que nous comprenions ce qui se passait…
Nous nous enfuir le plus loin possible. Je me rappellerai toujours du nombre que nous étions. Nous n’étions plus que six. Six fantômes qui venaient de perdre leur famille. Six fantômes qui pleuraient les leurs. Nous marchions sans but, errant dans ce monde pourri… Quand cette fois, des elfes, n’aimant visiblement pas les fantômes, nous tuèrent un par un… Ils étaient une dizaine et allait me tuer quand un vampire et une démone surgirent de nulle part et les massacrèrent en l’espace de quelques seconde. La pluie de sang et de membres que je vis ce jour-ci fut merveilleuse (Je pense que c’est depuis ce jour que la folie me ronge). Quand ces deux êtres eurent finis leur repas, je les remerciais avant de partir.
On devait être environs en l’an 1300… Il n’y avait pas de calendrier à ce que je sache alors…
Je m’exilais de toute population durant environ cinq cents ans. Durant ce laps de temps, la folie me rongeait…

Je vous le dis, je ne me rappelle absolument pas de ce que j’ai fais entre le moment où j’ai été sauvé et le moment où je suis sortis de ma cachette.

Je sortis donc de ma cachette, restant invisible aux yeux de tous… Il faut dire que je préférai éviter de me montrer aux personnes m’entourant… J’avais toujours les mêmes vêtements que le jour de ma mort.
Le jour où j’ai découvert que je pouvais changer de vêtement comme ça, je m’en rappellerai encore et toujours. Je me suis dit quelque chose du genre « Si seulement je pouvais avoir le même vêtements » et je me suis imaginé avec. Et là, pouf ! Ils étaient apparus sur moi comme par magie.

Je préfère passer sous silence ce qui se passe pendant les deux siècles qui suivent. Il faut dire que j’ai fait des choses dont je ne suis pas très fier.

Et ainsi le temps passa… Plus tard, j’appris qu’il existait un endroit, une sorte d’école où toutes les races se rencontraient pour étudier et pour s’entretuer. C’est ainsi que je décidai de me joindre à cet établissement. Après tout, j’avais hanté une école maternelle, une école primaire, un collège et même un lycée. De cette manière, j’avais pu étudier.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
*Je suis l’alpha et l’oméga : Pour ceux qui ne savent pas, c’est une phrase de la bible signifiant que je suis le commencement et la fin.
** Vous voulez que je vous raconte comment je suis mort ? Je vais vous raconter comment j’ai vécu : Phrase tiré en gros du merveilleux film « le dernier samurai ». J’avais envi de la sortir.


Dernière édition par Grey Foster Harrinson le Mar 27 Oct - 18:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sony Sullivan
Humain
avatar

Coq
Messages : 20
Date d'inscription : 08/08/2009
Age : 24
Localisation : Dans la rue

MessageSujet: Re: Grey Foster Harrinson   Mar 27 Oct - 15:41

Et ben, je suis fier de mon perso là... J'ai bien bossé dessus. J'espère n'avoir rien oublié. Peut-être que je n'ai pas précisé qu'il était en classe de nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salomée
Elève de 3ème | Sorcière surdouée
avatar

Cochon
Messages : 182
Date d'inscription : 21/05/2009
Age : 22
Localisation : Sûrement non loin de toi

MessageSujet: Re: Grey Foster Harrinson   Mar 27 Oct - 18:01

Hé bien bienvenue =D

_________________
Tu me regardes,je te regardes,tu me souris,je te souris...Tu crois que je t'aime mais je t'emme*de... xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre
Admin | Dirigeante de lumière | Elève de 4ème | Elfe
avatar

Cochon
Messages : 119
Date d'inscription : 20/05/2009
Age : 23
Localisation : Dans mon univers...

MessageSujet: Re: Grey Foster Harrinson   Mer 28 Oct - 14:13

Bienvenu ^^
Je suis bien contente qu'il y est enfin un fantôme dans notre lycée et vu ta présentation tu es validé ^^

Bienvenu dans la classe de nuit, fantôme ^^

_________________
La Lumière et les Ténèbres forment un Tout. Ce Tout est dans chaqu'un de nous. Mais cette Harmonie peut être brisée. Et Toi, Invité, tu est de quel côté?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://institution-yokai.forumactif.com
Noot's

avatar

Cochon
Messages : 13
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 106
Localisation : Dans les nuages

MessageSujet: Re: Grey Foster Harrinson   Sam 31 Oct - 19:48

Bienvenue Grey Foster Harrinson !
Je suis contente de connaitre maintenant un fantome car si j'ai faim, je ne pourrais pâs te manger, ce qui n'est pas mon habitude
J'aime changer mes habitudes, sauf que je le fais assez rarement
Et voilaaaa!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grey Foster Harrinson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grey Foster Harrinson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Ying Yang :: Le pensionnat :: L'acceuil :: Présentations validées-
Sauter vers: